mercredi 14 juin 2017

Chronique : Les Survivants

Merci à NetGalley et Robert Laffont

Les Survivants d'Ingar Johnsrud

Robert Laffont, coll. La Bête Noire, 2017, 608 p.

traduit par Hélène Hervieu

Policier

Le commissaire Fredrik Beier et son ancienne collègue, Kafa Iqbal, en froid depuis l’affaire Solro, doivent enquêter sur le meurtre d’un homme censé avoir disparu des années plus tôt. Sur le lieu du crime, Kafa retrouve une photo abîmée au dos de laquelle est inscrit, en russe, « ??????? » : Kalypso. Au même moment, dans les égouts de la ville d’Oslo, des rats se délectent d’un autre cadavre.
Une tragédie lie les deux victimes, mais pour la comprendre, il faut remonter jusqu’à une opération secrète aux conséquences désastreuses, datant de l’Union soviétique…

J'avais plutôt apprécié le premier tome des enquêtes du commissaire Beier, j'ai donc commencé la suite en me doutant un peu où je mettais les pieds. 
Soyons honnêtes, j'ai un peu moins accroché à celui-ci. Mais soyons encore plus honnête : c'est un peu de ma faute parce que lire deux policiers en même temps, ce n'était pas l'idée du siècle, clairement.
On va retrouver le même style que dans le premier tome, et le même système de narration. L'enquête que Beier entame va avoir des racines historiques profondes. On n'est plus dans la seconde Guerre Mondiale cette fois, mais en fin de Guerre Froide, et les Russes se retrouvent encore une fois au premier plan.
Mais c'est particulièrement le gouvernement norvégien, ses services secrets et sa politique de manière générale que l'auteur va une nouvelle fois égratigner
On va également se rendre compte que les deux affaires ont quelques points communs, et si vous voulez devenir paranoïaque des armes biologiques, vous êtes clairement à la bonne adresse. Inutile cependant d'avoir lu le premier tome pour apprécier (et comprendre) celui-ci. Ma lecture n'était pas récente, et j'en gardais assez peu de souvenirs si ce n'est quelques scènes choc, et l'auteur nous rappelle ce qui est nécessaire subtilement. 
Je reprochais au coéquipier de Beier, Andreas, d'être vraiment transparent. C'est bien loin d'être le cas de ce tome, puisqu'une partie de l'intrigue va d'ailleurs tourner autour de lui. Attendez-vous à du lourd.
Quant à Kafa, que j'avais beaucoup plus appréciée, elle se tient un peu plus en retrait ici, mais je la trouve de plus en plus intrigante !
Bref, l'intrigue, l'alternance passé et présent, les déductions de Beier, le suspense, tout fonctionne très bien.
Le gros bémol pour moi vient du nombre de personnages. Entre ceux du présent, ceux du passé, et les doubles identités de certains (puisqu'on va causer services secrets), il m'a été vraiment difficile de m'y retrouver cette fois-ci. J'avais déjà eu ce sentiment à ma lecture de la première enquête, alors que les personnages étaient bien moins nombreux. Clairement, je n'aurais pas craché sur une petite feuille récapitulative (comme on en a parfois en fantasy).
Alors oui, c'est bien mené, ça permet à l'auteur de brouiller les pistes, mais zut, c'était vraiment compliqué à suivre. Et encore, le sieur Johnsrud n'a pas poussé le vice jusqu'à prendre trop de noms imprononçables.
Hormis cela, je n'ai rien à redire, si ce n'est que notre cher commissaire est vraiment malchanceux et que Kafa m'envoie du rêve en barre. J'ai vraiment vraiment envie d'en apprendre plus sur elle, et c'est probablement la principale raison qui me donne envie de connaître la suite.
  • L'intrigue, vraiment intrigante
  • Les recherches notamment d'un point de vue historique
  • Les personnages, un peu plus fouillés

  • Trop de personnages
  • Une fin qui s'éternise

Du même auteur :
Les adeptes

18 commentaires:

  1. je trouve ça toujours intéressant l'alternance passé présent. Désolée seulement que ça n'ait pas été autant à la hauteur du premier

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense sincèrement que c'est de ma faute avec ma brillante idée de lire 2 polars en même temps ^^

      Supprimer
  2. Pourquoi pas, il a l'air pas mal mais mtnt le côté assez compliqué pourrait peut-être me rebuter... A voir :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends, après, ça reste très subjectif !

      Supprimer
  3. Je l'ai reçu en SP, il faut que je le lise rapidement !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu avais lu le premier ? Me souviens pas l'avoir vu passer sur ton blog ! Hâte de voir ton avis, du coup.

      Supprimer
  4. Je suis une grande fan de thriller scandinaves donc tu titilles ma curiosité, surtout que je ne connaissais pas du tout cet auteur ! Merci pour la découverte, je vais m'intéresser d'un peu plus près à son cas =)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Fonce alors, ça devrait te plaire. J'avais préféré la première enquête, mais il y a un côté très "froid" typique des auteurs scandinaves qui devrait te plair du coup !

      Supprimer
  5. Ahaha pas la plus brillante des idées de lire de policier en même temps :')
    Je ne suis pas très copine avec ce genre là alors je passe mon tour !

    RépondreSupprimer
  6. Tiens, c'est vrai que j'étais bien curieuse du tome 1... Faudrait que je m'y repenche du coup

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui tu peux. C'est complexe à souhait, au moins, on ne peut pas se plaindre que l'auteur nous prend pour des nouilles !

      Supprimer
  7. Je ne suis pas ultra convaincu, mais ça m'intrigue suffisamment pour peut=être tenter la lecture du premier tome avant celui-ci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu n'es pas fan du genre, clairement, ça ne te plaira pas, c'est sûr !

      Supprimer
  8. Je pense que ça pourrait me plaire malgré ce que tu dis ! Mais je lirais l'autre avant ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que ce serait mieux, oui, parce qu'il y a des liens quand même !

      Supprimer
  9. Je ne suis pas particulièrement fan des policiers donc je pense que si je dois en tenter un, ça sera avec un autre.

    RépondreSupprimer
  10. J'ai un peu peur de me perdre entre tous les personnages, comme cela a été ton cas. Après, le reste me tente bien alors à voir !

    RépondreSupprimer

Laissez une petite trace de votre passage :)