mardi 6 juin 2017

Chronique : L'été dernier à Syracuse

Merci à Michel Lafon et NetGalley

L'été dernier à Syracuse de Delia Ephron

Michel Lafon, 2017, 347 p.

traduit par Claire Desserey

Contemporaine, Drame

Michael et Lizzie, deux New-Yorkais respectivement écrivain et journaliste, partent pour une semaine en Italie avec Finn et sa femme Taylor accompagnés de Snow, leur fille de dix ans surprotégée et surangoissée. Lizzie l'a décidé, ils iront d'abord à Rome puis à Syracuse, sur la côte sicilienne.
Tout sépare les deux couples – milieu social, idées politiques et passions –, mais le décor idyllique fait de bons vins, de gelati et de ciel bleu devrait être celui de vacances paradisiaques. Pourtant, même loin de chez eux, les secrets du passé et les infidélités du présent refont surface. Lizzie et Finn, qui ont eu une histoire des années auparavant, flirtent à nouveau ; Michael, quant à lui, cherche le courage de dire à Lizzie qu'il veut la quitter afin de vivre au grand jour sa relation avec Kath, une jeune serveuse.
Dans un paysage inondé de soleil, les journées s'égrènent lentement. Entre désaccords et reproches, les deux couples sont mis à l'épreuve et, déjà fragilisés par le temps, se fissurent davantage. Dans une ambiance de plus en plus délétère, les mensonges sont mis au jour. Et la jeune Snow, plongée au cœur de ce quatuor dissonant, devient malgré elle le catalyseur d'un drame inévitable.

Ce livre n'est pas juste ce qu'il paraît. On le commence en sachant qu'il s'est passé quelque chose, quelque chose de grave, probablement. Mais on ignore de quoi il s'agit, si ce n'est que cela concerne Snow, une enfant de 10 ans. 
C'est un roman choral, où les 4 voix des adultes qui l'ont entourée cet été-là se mêlent, chapitre après chapitre. Chacun va donner sa version de l'histoire, se contredisant parfois les uns les autres, apportant des nuances. On a l'impression de se trouver dans une salle d'interrogatoire, à la place d'un policier qui interrogerait des témoins. Des suspects ?
Cela va commencer du choix de départ en vacances ensemble, de celui de la destination, puis on va entrer dans les détail du voyage en lui-même, jour après jour. On va entrer dans leur intimité, découvrir ce que les autres ignorent, et comprendre le comportement de chacun.
L'autrice réussit à donner à tous ses personnages une voix qui lui est propre, et elle n'en épargne aucun. Tous ont un beau bouquet de défauts, même si certains essaient de se présenter sous leur meilleur jour. Malgré cela, elle réussit à les rendre tous attachants, ou du moins juste assez pour qu'on veuille les comprendre. J'ai tout de même eu beaucoup de mal à accepter le comportement de Taylor qui un bon gros problème dans sa façon d'aborder la maternité, ce qui fait que j'ai beaucoup plaint Snow.
La seule qui n'intervient pas, c'est justement elle. Cela renforce l'aura de mystère qu'elle dégage, d'autant que sa mère parlant systématiquement à sa place, on aura vite tendance à vouloir décrypter ses moindres faits et gestes. Très honnêtement, plus j'avançais dans le livre, plus cette gosse m'a mise mal à l'aise. C'en est arrivé à un point où j'éprouvais de la répulsion à son égard, et où j'avais envie de la juger comme l'adulte qu'elle n'était pas pour son comportement. Faut dire qu'elle est loin de l'image que l'on peut avoir d'une enfant de 10 ans qui aurait des couettes et jouerait tranquillement dans son coin, ou ferait l'intéressante auprès des adultes qui l'entourent.
Non, vraiment, cette enfant m'a dérangée. Mais comme ce n'est qu'une enfant, ce sont les adultes autour d'elle que j'ai eu envie de secouer. Ceci dit, cela pose la question de l'innocence des enfants, de leur naïveté supposée, de ce qu'ils peuvent comprendre d'une situation ou non... Jusqu'au bout, on restera dans le doute sur ces sujets-là.
Comme je le disais plus haut, on a l'impression d'être en plein interrogatoire, et cela amène évidemment un côté un peu voyeur. Cela ajoute rapidement au malaise, mais donne également envie de tourner les pages.
Ce roman a un petit quelque chose du thriller, avec une tension qui monte crescendo, le tout dans un décor parfait et lumineux, calme et immuable, complètement à l'inverse de ce que l'on va découvrir peu à peu concernant les différents personnages et situations qu'ils vont traverser. 
Je tire mon chapeau à l'autrice pour avoir su me surprendre dans sa façon de mener la narration, et surtout pour ses personnages desquels elle a vraiment brossé un portrait fin et nuancé.
  • Les personnages, nuancés et crédibles
  • Le système de narration
  • Le côté thriller

  • On voit venir la fin mais ce qui importe, c'est surtout de la comprendre

17 commentaires:

  1. c'est toujours intéressant quand on arrive à être surpris par un roman

    RépondreSupprimer
  2. Je l'avais vu sur NetGalley mais je ne me suis pas arrêtée dessus, tu me fais regretter du coup^^
    Je pense que je vais aller le demander =D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que la date de fin approche, donc je te conseille de te dépêcher ! Et j'espère que tu passeras un moment aussi agréable que moi :)

      Supprimer
  3. Suis pas fan des thrillers, mais je saurai le vanter auprès des amateurs de mon entourage : ton billet donne envie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'es tun ressenti que j'ai eu, mais il n'est pas vendu en tant que tel. Merci, en tout cas :)

      Supprimer
  4. Tu donnes vraiment très envie :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tant mieux alors, et je le prends comme un compliment !

      Supprimer
  5. Alors là, j'ai très envie de lire ce livre. La couverture me donnait déjà envie, mais ta chronique enthousiaste avec l'idée de me faire surprendre achève de me convaincre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La couverture est le premier truc qui m'avait attirée aussi, et j'ai adoré :)

      Supprimer
  6. Les enfants ne sont jamais innocents ^^ Sans rire je pense que je peux vraiment aimer ce roman. Merci pour la découverte!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est clair, vachement plus cruels qu'il n'y paraît ces bêtes-là !
      Laisse-toi tenter alors, j'ai vraiment été agréablement surprise pour ma part !

      Supprimer
  7. Réponses
    1. C'est que le machin est très intrigant ! N'hésite pas, il est vraiment très sympa (même s'il peut parfois mettre mal à l'aise).

      Supprimer
  8. Ce n'est pas mon genre de prédilection mais ce livre est tout de même intrigant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est parfois pas évident de sortir un peu de sa zone de confort, mais si tu peux l'emprunter ou quoi, teste-le, il vraiment surprenant et dans le bon sens du terme !

      Supprimer
  9. Alors là, tu en parles tellement bien que du coup on a envie de se lancer sans se poser trop de questions!

    RépondreSupprimer

Laissez une petite trace de votre passage :)