lundi 29 janvier 2018

C'est Lundi, que lisez-vous ? #88

Comme chacun sait, je pense, on retrouve tous les liens chez Galleane qui a repris ce RDV d'un blog anglophone.


On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :

1. Qu'ai-je lu la semaine passée ? 


Comme je suis toujours sur des pavés, je n'ai eu le temps que de (tout juste) finir La griffe du diable de Lara Dearman. Et clairement, je n'ai pas été emballée plus que ça. Si l'alternance passé / présent était plutôt chouette, c'était quand même bien long...

samedi 27 janvier 2018

Hysteria Lane

Merci à Belfond et NetGalley!

Hysteria Lane d'Alex Cartier

Belfond, 2017, 558 p.

Contemporaine, Chick-lit


Plongez dans l'univers des tournages de séries à Hollywood, la capitale mondiale du divertissement. Vous avez aimé Desperate Housewives ou Vampire Diaries ? Vous allez adorer Hysteria Lane.

Laure dirige une société de relations publiques dans le cinéma à Hollywood. Quand son boyfriend part travailler en France et que sa meilleure amie (et associée) s'en va assister au tournage du film réalisé par son fiancé, Laure se pose des questions sur le sens de sa vie.
Et lorsqu'elle rencontre un acteur canadien d'une grande beauté qui n'a pas encore percé, elle réalise que son destin est de produire une série. Mais quelles sont ses motivations réelles : le séduire, lui procurer le rôle dont il a besoin pour se faire connaître ? Ou bien est-ce une véritable vocation ?
Elle va découvrir que, derrière les paillettes, Hollywood est un monde impitoyable pour une jeune femme à l'expérience limitée. Heureusement, Laure ne manque ni de charisme ni de relations pour se sortir des pires situations...
Je n'avais pas du tout fait le rapprochement entre ce livre et la saga Movie Star dont il est plus ou moins un spin-off. J'avais pourtant pas mal vu passer les couvertures sous forme de magazines mais je n'avais pas intégré le nom de l'auteur.
Bref, j'y suis allée comme une bleue, et, malheureusement, ce n'est pas tout à fait ce que j'attendais.
Disons qu'au vu du titre et du résumé, j'attendais du lourd niveau humour. Ben en fait, pas tant que ça. On va bien avoir un gros paquet de situations rocambolesques et de poisse haut niveau, mais je ne dirais pas que c'est un bouquin marrant.

jeudi 25 janvier 2018

TBTL #54 - Boisson chaude et chamallows

BettieRose a lancé ce RDV pour parler d'une lecture que le thème nous évoque, histoire de pouvoir (re)parler de bouquins qui nous ont marqué et qui passent vite à la trappe avec le flot de nouveautés. Vous pouvez retrouver les liens sur son blog !

 
Le thème de la semaine, c'est du réconfort à l'état brut. De la nostalgie, des rêves et de l'espoir aussi. Le thème de la semaine, c'est le livre dans lequel on voudrait presque vivre, même quelques minutes histoire de retourner affronter la-vie-la-vraie plein de force, d'espoir et de confiance en soi. Ou alors, c'est juste le bouquin où les héros boivent à balle de café / thé / chocolat. Bon, j'ai de la chance, j'ai fait combo avec ma sélection !

Allez, viens, je t'emmène dans une librairie d'occasion où on trouve des lettres d'amour glissées entre les pages, des personnages aussi adorables que paumés et une héroïne perdue en cours de reconversion, attachante, drôle pour un récit à l'atmosphère tendre. Tout n'était pas parfait, mais moi aussi j'ai eu envie de feuilleter des bouquins qui avaient une histoire, un thé dans une main, un carré de chocolat dans l'autre (Vishnu-style). Le coeur entre les pages - et sa librairie - était vraiment le prototype parfait de l'endroit où on se sent bien et en-dehors du temps !

D'ailleurs, la librairie en question est un personnage à part entière : on sent que cet endroit a une âme, et personnellement, j'avais envie d'y traîner, de m'asseoir dans un fauteuil et de découvrir les anciennes vies des livres, moi aussi.
On va donc suivre Maggie, trentenaire au chômage depuis quelques mois. Et puisqu'on est dans la Silicon Valley, on va trouver pléthore (j'adore ce mot, on ne l'utilise pas assez) de références geeks, qui vont aller des logiciels et autres applis au séries et jeux de rôles. Puis, évidemment, quelques bouquins puisqu'un des personnages gère avec passion le rayon SF / fantasy. Bref, pour moi, il manquait juste un peu de musique et j'aurais pu vivre dans ce bouquin. Y avait tout ce que j'aime.

mardi 23 janvier 2018

Ma grand-mère vous passe le bonjour


Ma grand-mère vous passe le bonjour de Fredrick Backman

France Loisirs, coll. Piment, 2016, 560 p.

Traduit par Laurence Mennerich

Contemporaine, Feel-good


Elsa est une enfant solitaire et sa seule amie est sa grand-mère. Mais un jour, la vieille dame meurt : la petite fille fera son deuil en allant transmettre des lettres que sa grand-mère avait écrites pour de nombreux destinataires : lettres d'excuses, de regret et d'amour. Elle comprend petit à petit que les contes qu'elle lui racontait s'inspiraient de personnages bien réels.

Si vous suivez mon blog depuis quasiment sa création, vous n'êtes pas sans savoir qu'enceinte et pleine d'hormones, j'avais passé une nuit blanche avec Ove. À pleurer (oui, tout de suite, vous vous faites des idées). Mais pas parce que c'était nul, ni même parce que c'était bourré de pathos. Non, juste parce que c'était émouvant, et tendre, et beau (et probablement aussi parce que j'étais enceinte et plein d'hormones, donc).
Bref, j'avoue que j'avais quand même quelques appréhensions à l'idée de découvrir un autre roman de l'auteur. Mais une relation privilégiée entre une grand-mère et sa petite-fille ? Des secrets ? Allez, banco !

lundi 22 janvier 2018

C'est Lundi, que lisez-vous ? #88

Comme chacun sait, je pense, on retrouve tous les liens chez Galleane qui a repris ce RDV d'un blog anglophone.


On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :

1. Qu'ai-je lu la semaine passée les semaines passées? 


Je t'ai rêvé de Francesca Zappia était plutôt sympa, même si ce que j'ai clairement préféré était le fait d'être immergée dans le cerveau de l'héroïne, même si c'était parfois un brin dérangeant.
J'ai encore plus apprécié Je suis une fille de l'hiver de Laurie Halse Anderson, très émouvant et qui aborde une foultitude de thèmes intéressants. Et clairement, j'ai beaucoup aimé le style de l'autrice !
Les aventures improbables de Julie Dumont de Casandra O'Donnell était frais, funky, plein d'humour et son héroïne poissarde au possible m'a beaucoup fait sourire.


2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?
  
  

J'ai un peu de mal à avancer dans La griffe du diable de Lara Dearman... Ce thriller met un peu trop de temps à se mettre en place à mon goût. J'en suis aux 2/3 de ma lecture, et ça sent la déception, très clairement...
Par contre, Bellefleur de Joyce Carol Oates est un régal. Cette femme est clairement en passe de devenir l'une de mes autrices préférées !
Et Le gang des rêves de Lucio di Fulvio s'annonce particulièrement cool, dur et intéressant également.


3. Que vais-je lire ensuite ?

   
Comme j'ai deux énormes pavés en cours, je ne sais pas si j'aurais le temps de commencer autre chose dans la semaine, MAIS j'ai quand même quelques idées !
Possible qu'une LC démarre autour de Pierre Bottero, qu'il serait grand temps que je découvre, déjà. Et j'ai aussi un autre emprunt médiathèque à lire : American Gods du fantastique Neil Gaiman

4. Blabla

Les semaines s'annoncent fatigantes et stressantes : j'ai augmenté mon temps de travail (adieu mes week-ends prolongés...), j'en ai officiellement marre de l'hiver et je dors beaucoup trop peu à mon goût. Les points positifs, c'est que malgré tout, j'aime plutôt mon boulot, que j'arrive à m'organiser pour faire vivre mon blog et continuer à visiter les vôtres, et que la vie est quand même grosso modo assez cool.

Et vous, vous avez lu / fait quoi ?

samedi 20 janvier 2018

Le jour où...


Le jour où... de Paul Beorn

Castelmore, 2014, 415 p.
Dystopie, Thriller



Tous les adultes se sont endormis... que la fête commence ! Pendant une journée que les enfants baptisent « le jour du marchand de sable », tous les adultes sombrent les uns après les autres dans un mystérieux coma... Enfants et adolescents se retrouvent livrés à eux-mêmes. Dans une petite ville, Léo et Marie, deux lycéens de seize ans, rassemblent autour d'eux quelques amis pour vivre ensemble dans un vieil immeuble. Mais des gangs profitent de la situation, s'accaparent les réserves de nourriture et deviennent de plus en plus violents. La bande de Léo doit apprendre à se battre pour défendre leur liberté quand d'autres voudraient imposer la loi du plus fort. Léo et sa bande parviendront-ils à survivre jusqu'au réveil des adultes ? Et si les adultes ne se réveillaient jamais ?


Je n'avais pas lu de Paul Beorn depuis fort fort longtemps. Depuis avant la création de ce blog, en fait, et probablement même encore une grosse année avant. Et c'est fort dommage, parce que j'aime beaucoup son style. Je le connaissais en fantasy plutôt adulte grâce aux Derniers Parfaits que j'avais beaucoup aimé, et je l'ai donc découvert avec plaisir dans un genre clairement plus jeunesse, grâce à cette dystopie post-apo.
Ma lecture date d'il y a quelques mois, aussi mes souvenirs sont un peu flous concernant certains points, mais a priori, personne ne devrait me faire d'interro surprise, hein ?
Bon, je ne vais pas faire durer cette intro plus longtemps que nécessaire : c'est une histoire bourrée de bonnes idées.
Tous les adultes se sont endormis, les enfants / ados (y compris les bébés) doivent donc s'organiser pour survivre sans électricité, sans chauffage... Mais aussi sans adultes pour les surveiller...

jeudi 18 janvier 2018

TBTL #53 - Une héroïne inspirante

BettieRose a lancé ce RDV pour parler d'une lecture que le thème nous évoque, histoire de pouvoir (re)parler de bouquins qui nous ont marqué et qui passent vite à la trappe avec le flot de nouveautés. Vous pouvez retrouver les liens sur son blog !


 
Avec le thème de cette semaine, il y a de quoi faire dans mes lectures. En "bonne" féministe, je suis toujours à l'affût d'autrices et d'héroïnes inspirantes, de personnages féminins qui ne se réduiraient pas à une maman / une épouse / un love interest. Bref, j'ai longuement hésité. 
Et finalement, je me suis dit qu'il valait mieux partir vers des valeurs sûres. Alors c'est clair que vous n'allez sûrement pas faire la découverte du siècle, mais je tiens à vous dire que si vous ne l'avez pas lu, ça vaut largement le détour. Parce qu'on cause Jane Eyre, et qui pour l'époque, Jane Eyre est plutôt badass. Déjà, elle n'est pas jolie, ce qui tranche avec les héroïnes que tous les mâles ont envie de se taper à 20 km à la ronde. Et puis, elle est indépendante, elle travaille, elle a des valeurs et un sacré code moral, elle est loyale et bah... du coup, elle ne se laisse pas définir par sa condition de femme et ce qui est attendu d'une femme à cette période. 
Jane Eyre, ce n'est vraiment pas qu'une histoire d'amour. C'est assez peu une histoire d'amour, dans le sens où on est loin de voir  la romance occuper le devant de la scène. De toute façon, pas d'étreintes passionnées, pas d'expansion outre mesure de sentiments : on est en Angleterre, et c'est le XIXème siècle, diantre !
Jane, notre héroïne, est plutôt atypique. Loin de représenter la perfection, notamment en terme de standards de beauté de l'époque. Comme quoi la diversité existe, même (surtout ?) dans les classiques ! Parce que, pas de chance, Jane n'est pas jolie. Et ce depuis sa plus tendre enfance (qui n'a pas eu grand-chose de tendre, soit dit en passant).Jane Eyre est un pavé, mais un de ceux qui se savourent. Des descriptions de la lande brumeuse aux réflexions des personnages en passant évidemment par la passion amoureuse, tout est bon (comme dans le cochon)Mais ce qui est pour moi le gros point fort de ce livre, ce sont les personnages. On a parlé de Jane, forte, indépendante, volontaire et pleine de principes, mais les autres personnages ne sont pas en reste.

mardi 16 janvier 2018

Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire


Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire de Jonas Jonasson

Audio : Audiolib, 2013, 768 mn, lu par Philippe Résimont

Poche : Pocket, 2014, 544 p.
Traduit par Caroline Berg

Aventure, Humour


Le jour de ses cent ans, alors que tous les notables de la ville l'attendent pour célébrer l'événement, Allan Karlsson s'échappe par la fenêtre de sa maison de retraite quelques minutes avant le début de la fête organisée en son honneur. Ses plus belles charentaises aux pieds, le vieillard se rend à la gare routière, où il dérobe une valise dans l'espoir qu'elle contienne une paire de chaussures. Mais le bagage recèle un bien plus précieux chargement, et voilà comment Allan se retrouve poursuivi par la police et par une bande de malfrats… Commence alors son incroyable cavale à travers la Suède, mais aussi, pour le lecteur, un étonnant voyage au coeur du XXe siècle, au fil des événements majeurs auxquels le centenaire Allan Karlsson, génie des explosifs, a été mêlé par une succession de hasards souvent indépendants de sa volonté.

J'annonce : si vous êtes amateurs de rationalité et de crédibilité dans tous vos genres de lecture, vous n'aimerez pas ce livre. C'est un roman loufoque et hautement improbable, mais aussi excessivement drôle de par les qualités suscitées. 

jeudi 11 janvier 2018

TBTL #52 - Lueur d'espoir

BettieRose a lancé ce RDV pour parler d'une lecture que le thème nous évoque, histoire de pouvoir (re)parler de bouquins qui nous ont marqué et qui passent vite à la trappe avec le flot de nouveautés. Vous pouvez retrouver les liens sur son blog !

 
Pas trop de réflexion pour trouver de quel livre j'allais causer avec le thème de la semaine ! Bon, mon problème, c'est quand même que je me rends compte que je focalise beaucoup sur des lectures assez récentes. Mais là, croyez-moi, ça vaut le coup quand même !

Bah ouais, parce que cette semaine, on va parler de féminisme, ou pas loin. En tout cas, du statut de la femme, de sa place dans la société. Mais pas la nôtre, de société. Parce que même s'il nous reste bien des combats (égalité salariale, maintien des acquis, charge mentale, harcèlement et j'en passe), il y a quand même des pays où la vie n'est pas douce. Où être une femme, c'est vraiment compter pour quantité négligeable. Venez, on va prendre une claque en Indonésie et rencontrer Gadis Pantai aka La fille du rivage
C'est donc finalement bien plus que l'histoire d'une enfant mariée de force parce qu'il le faut, c'est aussi l'histoire d'un passage de l'enfance à l'âge adulte et surtout de la perte de l'innocence. Cette évolution se fait dans la souffrance et les larmes et là encore, c'est la cruauté d'une société qui est mise en cause.
Et au final, malgré les épreuves et sûrement un peu grâce à elles, elle va essayer de trouver une autre voie. Elle va se dresser. Et c'est le moins qu'on espère pour elle.
On va retrouver beaucoup de situations quasi oniriques, qui laissent planer une douce odeur de conte un brin cruel sur ce roman que j'ai beaucoup aimé et auquel je ne rends clairement pas justice dans cette chronique.

mardi 9 janvier 2018

Star Marx - Guide de l'aventurier des mondes imaginaires


Merci à LivrAddict et aux éditions Leha

Star Marx - Guide de l'aventurier des mondes imaginaires de La Moitié et David Cochard

Leha, 2017, 160 p.

Guide touristique, Humour


Le Guide de Voyage de l’Aventurier des Mondes Imaginaires vous invite à découvrir l’Union des Républiques Sidérales, Socialistes et Soviétiques : un univers de science-fiction original et parodique où les Russes ont gagné la guerre froide et conquis l’espace. Sautez dans le premier soyouz venu, et partez à l’aventure ! À l’abri de toute tentation consumériste sur Stalingrad 2, les pieds dans le sable de Dunezk ou devant un goûteux burger de chez Lenin’s, découvrez un riche patrimoine historique et culturel : les plans quinquennaux des Hjorts besogneux, la langue pittoresque des Vulgains qui ont donné à l’Union sa dernière version de l’Internationale, les machines hurlantes des philatélistes fous de Rakatansky 11, ou encore, pour les enfants, le meilleur ami de l’Union, le célèbre Dark Brador, le protecteur de la galaxie des Tsars Ouares… Si malgré ces qualités touristiques indéniables, vous préférez le frisson de l’inconnu, franchissez la Border Zone : à vous les mystères des parazitnyi et les festins de la Gargotte des Anneaux ! Mais prenez garde, vous pourriez découvrir à vos risques et périls que les papédators, Xénomorves et IA de Sark ne sont pas des légendes… N’oubliez pas ce guide, indispensable à des vacances réussies et peut-être, aussi, à votre survie ! Bon voyage, Kamarade !

Le résumé promet de l'humour, de la parodie et de la pop-culture. Eh bien, c'est le cas.
Si vous n'aimez aucun des 3, vous pouvez d'ores et déjà passer votre chemin, ce petit bouquin n'est absolument pas fait pour vous. Par contre, si vous être friand du combo, vous devriez passer un moment empli de fun et de bolcheviks. 

lundi 8 janvier 2018

C'est Lundi, que lisez-vous ? #87

Comme chacun sait, je pense, on retrouve tous les liens chez Galleane qui a repris ce RDV d'un blog anglophone.


On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :

1. Qu'ai-je lu la semaine passée les semaines passées? 


C'était soit-disant les vacances, mais je n'ai quasi rien lu, honte sur moi. On retrouve donc le Hysteria Lane d'Alex Cartier, une lecture sympa sans plus, assez funky pour faire passer un bon moment, mais que j'oublierai assez vite, je pense.
Les Outrepasseurs, tome 2 - La reine des neiges de Cindy Van Wilder qui m'a embarquée plus facilement que le premier et dont je suis très curieuse de découvrir la suite. Je pense donc me procurer le tome 3 et le lire cette année (ceci n'est pas une résolution de l'année).
Les rois maudits, tome 1- Le roi de fer de Maurice Druon que j'ai beaucoup aimé. Là aussi, je vais clairement continuer cette série, surtout que ma médiathèque dispose de tous les tomes en livre audio.
Enfin, j'ai aussi lu 2 ouvrages graphiques, ce qui faisait fort longtemps ! Star Marx était hyper sympa, plein d'humour et de pop-culture ! Et Les Déchaînés qui est une adaptation BD m'a vraiment donné envie de découvrir le roman.


2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?
  
  

Les aventures improbables de Julie Dumont de Cassandra O'Donnell m'accompagne en voiture. C'est loufoque, plein d'humour et ça fait sourire, donc j'en suis très contente pour le moment !
Le griffe du diable de Lara Dearman met un peu de temps à se mettre en place, à voir où ça va, donc.
Je t'ai rêvé de Francesca Zappia m'intrigue assez, j'espère en sortir avec autant d'enthousiasme que lorsque je l'ai commencé.

3. Que vais-je lire ensuite ?

   
J'ai trouvé à la médiathèque Je suis une fille de l'hiver de Laurie Halse Anderson qui me tente tout particulièrement et qui est de saison. Bref, je vais me jeter dessus de suite après !

4. Blabla

Ces deux dernières semaines ont été très chargées ! La preuve, je ne suis passée sur quasiment aucun blog. Entre le nouvel an (très cool au passage, à base de jeux de société et de copains) et l'arrivée de mes parents pour quelques jours juste après, je ne me suis pas ennuyée mais c'était très chouette.
Enfin, les choses sérieuses reprennent dès euh... aujourd'hui en fait, puisque mon temps de travail augmente. Alors, c'est cool parce que mon porte-monnaie en avait bien besoin, mais en général, ce qui est bon pour le compte en banque l'est moins pour les loisirs. Je risque donc d'être un brin moins régulière par ici, à voir comment j'arrive à m'organiser. J'ai évidemment pensé à vendre mon enfant, ce qui me libérerait du temps et remplirait le compte en banque susnommé, mais on s'attache à ces petites choses, surtout quand ils ont appris à dire "a t'aime maman". C'était le moment tromimi de ce lot de blabla, mais j'en profite aussi pour annoncer que je vais très certainement inaugurer une nouvelle catégorie avec les bouquins pour les bambins, j'ai trouvé une formule que j'aime bien, j'espère que vous adhérerez aussi !

Et vous, vous avez lu / fait quoi ?