samedi 2 décembre 2017

Nos faces cachées


Nos faces cachées d'Amy Harmon

Robert Laffont, collection R, 2015, 434 p.

Traduit par Fabienne Vidallet

Contemporaine, Romance


Ambrose Young est beau comme un dieu. Le genre de physique que l'on retrouve en couverture des romances. Et Fern Taylor en connaît un rayon, elle en lit depuis ses treize ans. Mais peut-être parce qu'il est si beau, Ambrose demeure inaccessible pour une fille comme elle. Jusqu'à ce qu'il cesse de l'être... Nos faces cachées est l'histoire de cinq amis qui partent à la guerre. L'histoire d'amour d'une jeune fille pour un garçon brisé, d'un guerrier pour une fille ordinaire. L'histoire d'une amitié profonde, d'un héroïsme du quotidien bouleversant. Un conte moderne qui vous rappellera qu'il existe un peu de Belle et un peu de Bête en chacun de nous...

Je n'avais absolument aucune attente concernant ce bouquin. Oui, tout le monde l'avait aimé, mais vu qu'il s'agissait d'une romance, et au vu du résumé, j'imaginais que ça allait être bourré de clichés et que j'allais lever les yeux au ciel constamment. Mais je pensais aussi qu'il se lirait vite et que je pourrais du coup expliquer pourquoi je n'aimais pas. Oui, je suis tordue, je sais.
Oui, ben en fait, j'ai bien aimé. Voilà. Bon, on va quand même mettre les pendules à l'heure : la partie romance n'est clairement pas ce qui m'a le plus emballée, entendons-nous bien.
En fait, à ma grande surprise, les thématiques abordées m'ont plutôt intéressée, et en plus, j'ai trouvé que c'était bien fichu. 

Bon, on ne va quand même pas se mentir : la romance plus ou moins au cœur du livre est plutôt cliché. Chacun pense ne pas être assez bien pour l'autre, tout le monde se court après, sans trop oser y croire, met l'autre sur un piédestal si haut qu'il ne peut que se casser la margoulette, et ça vire vite agaçant. Mais au final, on ne tombe pas non plus dans le pathos / drama, ce qui est une bonne chose. Donc oui, j'ai eu envie de baffer nos personnages principaux, mais non, ce n'est pas grave.
Et si ce n'est pas grave, c'est grâce aux thématiques abordées dans ce bouquin.
De manière général, le message délivré est une belle ode à la différence, à l'acceptation de l'autre. Le personnage principal masculin rentre dans ce cadre mais aussi le meilleur ami. Ce dernier montre un courage, une force, une détermination et un humour à toute épreuve, au point qu'il en fait de l'ombre à Ambrose. Limite, celui qui était la coqueluche du lycée et le beau gosse de service passe complètement à la trappe à côté.
L'acceptation de l'autre et de ses failles, physiques comme psychiques, est clairement un des gros ressorts du bouquin. Donc, le meilleur ami malade, qui ne se déplace plus que difficilement mais qui, guess what, a quand même envie d'avoir une vie aussi normale que possible.
On a l'ex-soldat, qui doit apprendre à vivre avec ce qu'il est maintenant. Les cicatrices sont physiques, mais pas seulement. Et là, on aborde le stress post-traumatique qui va être très bien décrit. On va parler de la guerre, de ce que c'est vraiment, d'à quoi ça ressemble quand on y est, des fantômes qui hantent pour toujours après. On va parler de la culpabilité, du sang sur les mains qu'on n'arrive pas à nettoyer, de celui qu'on n'a pas, mais duquel on se sent responsable quand même. 
On va parler du deuil. Celui des autres, de ceux qu'on aime et qui ne sont plus là, mais aussi de ce qu'on était avant. 
Ceci est un micro spoiler, mais la thématique de la maltraitance va également faire partie de l'intrigue, et j'ai trouvé que sur ce coup aussi l'autrice l'avait joué vraiment finement. On ne s'étend pas dessus, on n'en aura pas de détails, ça reste un peu (trop) en surface, peut-être, mais c'est traité avec beaucoup de pudeur. Tout le monde sait, mais personne n'agit, et je crois que la travailleuse sociale en moi a trouvé ça inadmissible et inacceptable. Mais c'est aussi tristement représentatif d'une réalité.
Au final, si la partie romance avait été encore un peu plus à l'écart, j'aurais vraiment adoré. Mais si vous êtes adeptes du genre, ou simplement, si une romance ne vous dérange pas à l'occasion, ce livre a sûrement tout ce qu'il faut pour être un coup de cœur. Pour ma part, je l'ai trouvé très émouvant malgré mon côté réfractaire à ce genre.

Ma lecture en un GIF : 



- Des thématiques bien abordées
- Certains personnages vraiment attachants

- Une romance un poil trop cliché

14 commentaires:

  1. J'ai du mal à adhérer avec la plume de cette auteure, et c'est dommage justement, parce que, comme tu le dis, les thématiques (au-delà de la romance bien sûr) sont intéressantes. J'en ai lu deux d'elle (dont celui-ci), et malheureusement, je n'arrive pas à vraiment rentrer dedans.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vraiment une question de goût, je pense. Pour ma part j'ai passé un bien meilleur moment que ce à quoi je m'attendais, vu que je n'aime pas du tout le genre à la base

      Supprimer
  2. Comme je suis un peu bizarre... je l'ai dans ma PAL... mais comme on en parle beaucoup (trop) en bien, j'ai peur de me lancer et d'être déçue ! xD Mais tu me rassures un peu... je vais peut-être l'exhumer !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme quoi les a priori que l'on peut avoir influence vraiment nos lectures. J'étais tellement sûre que j'allais lever les yeux au ciel en permanence au final j'ai passé un bon moment.

      Supprimer
  3. J'ai lu ce livre il y a un bon moment et j'avais eu un coup de cœur pour ce livre !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tant mieux! il change agréablement de ce qu'on peut voir dans le genre.

      Supprimer
  4. Voilà un roman que j'aimerai bien lire ! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'hésite pas ! Je serais curieuse d'avoir ton avis.

      Supprimer
  5. J'en avais entendu un peu parler mais c'est vrai que le côté romance avait fait que je n'étais jamais vraiment penché sur le sujet !
    Du coup tu me fais le regarder sous un autre œil !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est mon côté sadique, je sais que je n'adhère quasi jamais à la romance du coup janvier de temps en temps pour me le confirmer. Au final, l'autrice aborde tellement de sujets que la romance n'est pas vraiment centrale.

      Supprimer
  6. Un livre que je n'ai pas du tout aimé pour ma part :( ...

    RépondreSupprimer
  7. Eh ben guess what ? Tu m'as donné envie de le lire (et pourtant dieusait que je n'aime pas beaucoup le genre) Franchement, j'suis bien chaude pour tenter le coup avec ce bouquin ! (là j'crois qu'on peut te féliciter xD)

    RépondreSupprimer

Laissez une petite trace de votre passage :)